Posted in Bien-être

Une formation en radiesthésie

Une formation en radiesthésie Posted on 15 mai 2020Leave a comment

Ça faisait un certain temps que j’attendais que Magali Ramond, radiesthésiste à Venelles, me propose une date concernant une formation.

Je n’avais aucune notion de ce que pouvait représenter l’utilisation d’un pendule, je ne savais pas dans quelle aventure j’allais me lancer.

Peu de temps avant, J’avais expérimenté une forme de pendule. Moi, assis sur une chaise, et mon fils les mains posées sur mes épaules et oscillait en fonction des différentes questions. Le résultat était surprenant puisque l’on obtenait en moyenne huit bonnes réponses sur 10. Ça allait de la note à un devoir, à des questions plus personnelles…

Me voilà, le jour tant entendu… Nous sommes reçus dans sa maison, simple et agréable avec quelques objets de décoration d’ambiance zen. Nous sommes huit élèves, de majorité féminine. La séance commence par une présentation individuelle. L’ensemble des participants semblait avoir des notions de pendule et venait pour affiner leur pratique. Il y avait entre autres, des énergéticiens et thérapeutes, mais également des personnes qui voulaient approfondir leurs maîtrise. Me concernant, je n’avais jamais tenu de pendule dans les mains, alors son utilisation ainsi que son utilité… je n’en avais aucune idée.

N’ayant pas de pendule, Magali m’a gentiment proposé de m’en prêter un. A moi de choisir parmi ces objets de formes, de matières, de couleurs différentes. Elle m’expliqua que l’objet n’avait aucune importance au stade de l’apprentissage et que mon choix devait être avant tout fait de façon intuitive. Par la suite, j’ai compris qu’un bouton au bout d’une ficelle faisait aussi bien l’affaire et que peu importe l’objet, l’essentiel c’est d’être raccordé à sa source. Pour certains professionnels l’objet en question est très important, puisque certains pendules ont des petits réservoirs pour y stocker un peu de terre, de l’eau, des cheveux… en très petite quantité mais utile selon des besoins de recherche.

Le début de matinée se déroule par la prise en main du pendule. Tout d’abord assis bien droit sur une chaise, les jambes décroisées, la main préférentielle et le tout dans un environnement calme et pas agité afin d’éviter toute perturbation. Pour démarrer, la première étape est de définir le « oui, le non et le je ne sais pas ».

Et là, le pendule tourne dans un sens, puis dans l’autre et oscille d’avant en arrière…Il faut savoir que le pendule à tout moment peut être influencé par votre pensée et que lorsque vous posez une question, si vous n’êtes pas neutre face à celle ci , vous êtes sûr de l’influencer.

Une feuille pour noter les questions et les réponses, puisqu’une frénésie peut vous emporter et vous ne saviez plus ce que vous demandiez…. Vos questions doivent être simple, claire et précise. Elle vont automatiquement engendrer de nouvelles questions. La négation ne peut pas être employée au risque de réponse erronée. Votre état physique, psychologique et émotionnel est important, afin d’éviter tous risque de parasitage.

Magali nous a préparé une pochette, à l’intérieur différents biométres « voir schéma ci-joint » dont le but est de nous donner rapidement un certain nombres de réponses à la question posée. Tout d’abord demander si je peux entreprendre l’étude du sujet, puis le taux vibratoire en unité Bovis de l’objet, du lieu ou de la personne (en début et en fin de séance). Ensuite nous pouvons débuter le travail qui correspond à du nettoyage des lieux, des objets, des personnes, des animaux de compagnie… il n’y a pas de limite. Chaque objet, lieux… garde une empreinte énergétique qui n’est pas obligatoirement en harmonie avec le nouveau propriétaire et cela peut créer un mal-être chez la personne concernée.

Ouf. Matinée terminée avec beaucoup d’informations à digérer. La coupure va nous faire du bien. Chacun a apporté une petite collation. très convivial et chaleureux, nous continuons à échanger sur les mêmes sujets « du mal à couper ».

Début d’après-midi, nous passons à la pratique en travaillant collectivement sur des lieux proposés par chaque participant. Que ce soit leur habitation , une maison secondaire, le logement d’un proche… On compare, échange, observe. Cela nous aide bien à progresser. Et petit à petit. J’ai de plus en plus de mal à me concentrer. Je suis épuisé, je n’ai plus la force de continuer. Je remarque que l’ensemble des élèves rencontre les mêmes difficultés, ça prend beaucoup d’énergie et pour faire un bon nettoyage, cela demande de l’attention et de la concentration .

Voilà, ma formation terminée, j’ai plusieurs ressentis qui me gouvernent. Entre un pendule qui me donne un certain nombre d’informations, pour lesquelles il me semble ne jamais pouvoir prouver l’exactitude et le sentiment que je détiens un objet qui a un potentiel absolument incroyable. Donc la seule possibilité c’est de partir m’en procurer un et d’essayer.

En route pour de nouvelles aventures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.