Posted in Bien-être

Santé – Lâcher prise

Santé – Lâcher prise Posted on 28 mars 2019Leave a comment

L’amour apporté par nos parents, notre éducation, notre environnement socio-professionnel, culturel, l’enseignement, ne nous prépare pas à affronter toutes les difficultés de la vie.
Nous voulons que nos progénitures ne manquent de rien, soit bien protégées et ne souffrent pas. La moindre difficulté, nous renvoie inéluctablement vers nos propres échecs.

Notre enseignement n’est basé que sur la réussite sociale et sur l’amélioration du cadre de vie. On leur demande de tout contrôler et de tout maîtriser, jusqu’au jour où les principaux socles peuvent s’écrouler « perte d’emploi, divorce, maladie ou accident » aux alentours de la quarantaine. Et ensuite, il faut tout reconstruire.

Nous devons apprendre à reconnaître notre état émotionnel « la peur, la colère, la tristesse, le dégoût, la joie et la surprise ». ( conf. Le texte « les émotions »). Accepter que l’on ne peut pas tout maîtriser « LACHER PRISE ».
Le lâcher prise est un processus de prise de conscience sur chacune de nos émotions de base lorsqu’elle intervient de manière négative sur notre existence.

Tout d’abord vous devez connaître votre état émotionnel :
Fatigue générale, anxiété, dépression, mais aussi colère, tristesse , angoisse etc. …

Ensuite écoutez votre corps :
Migraine, problème de cervicales, musculaire, ligamentaire, osseux ou bien gastrique, digestif, mais également souvent enrhumé, mal de gorge etc. …

Et enfin, déterminer quelles sont les zones de blocage :
Le fait d’avoir du mal à prendre des décisions, l’impression que l’on ne vous écoute pas, que vous n’obtenez pas les résultats attendus.

Gravir ces marches paraît insurmontable comme certaines épreuves de la vie, lâchez prise ne veut pas dire abandonner mais prendre conscience dès l’énergie négative qui vous dirige.

Tous ces tracas au quotidien nous informent qu’il y a une ou plusieurs choses qui ne vont pas dans notre vie.
Arrêtez de ressasser inlassablement, de faire l’autruche et d’être dans le déni, le problème est souvent devant vos yeux et vous ne le voyez pas.
Lorsque vous aurez décidé de lâcher prise, vous devez faire un état des lieux de l’ensemble des difficultés dans votre vie.

Évitez de vous identifier à vos problèmes. Déterminez vos obstacles, vos résistances et n’hésitez pas à abandonner ce qui vous fait souffrir. Arrêtez de vous battre avec vous-même, de vouloir être parfait, de tout contrôler. Inutile de vous mettre la pression, reconnaissez et acceptez vos limites. Vos émotions vous seront utiles pour comprendre vos forces, vos faiblesses, ainsi que votre fonctionnement.

Comment parvenir au lâcher prise.

Vous devez être positif en regardant toutes les difficultés que vous avez pu surmonter dans le passé. Faites confiance à votre intuition « votre petite voix intérieure ». ( conf. Le texte « l’intuition – la croisée des chemins »).
Identifiez vos priorités, définissez des objectifs précis, et faites des choix qui restent à votre portée. N’hésitez pas à changer de relation lorsque vous pensez que la personne vous prend toute votre énergie.

D’autre part, vous devez remettre le sport dans votre agenda pour vous permettre d’évacuer les tensions du quotidien.
Avoir une alimentation diverse et variée avec des aliments frais pour une meilleure digestion.
Écoutez votre horloge biologique, afin de connaître votre rythme circadien et une meilleure récupération de vos heures de sommeil. ( conf. Le texte «l’horloge biologique»).
Mettez de côté l’ensemble des supports numériques et accordez vous quelques minutes de méditation.

Pour conclure : le lâcher prise ne signifie pas abandonner une situation, mais l’envisager différemment.

Exercice de méditation.

Installez-vous confortablement, le dos bien droit dans un lieu calme paisible. Fermez les yeux, demandez-vous quel est votre état émotionnel, ensuite le jour suivant, quelles sont les émotions ressenties. Pour terminer, quelles sont les difficultés du quotidien.
En reproduisant cet exercice régulièrement vous allez avoir une meilleure perception de vos ressentis et également une augmentation de votre état de conscience.

Autre exercice :

Prenez quelques secondes à tous moments de la journée et essayez de vous isoler du bruit extérieur, ressentez la sensation agréable d’être dans un lieu calme et paisible.

C’est le début de la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.