Posted in Bien-être

Rétrospection 2020

Rétrospection 2020 Posted on 1 janvier 2021Leave a comment

Quelle année !!!

Je ne vais pas revenir une nouvelle fois sur le Covid19, qui nous a assommé, mis à terre, dans tous nos états, mis en lumière nos difficultés et nos défaillances.

Ne plus pouvoir se déplacer à sa guise pour se rencontrer, partager, toucher et embrasser. Personne n’aurait imaginé a quel point nous étions tributaire de ce contact humain. Ce repli sur soi a entraîné tout un tas de défaillances du corps, de l’esprit, dont nous n’avons pas le recul nécessaire pour voir les conséquences sur le long terme. Mais sachez que la vie ne sera plus comme avant, pas mieux, mais différente.

Je vais vous parler d’un  sujet qui a été pour moi  marquant de cette année : les énergies.

A travers certains de nos textes, je reviens sur cette notion. 

Le rapport humain:

On s’aperçoit à quel point les interactions sociales sont indispensables pour notre bien-être, notre équilibre mental. L’énergie vitale qui circule en nous. Le besoin d’échanger, partager. Toute distance ou barrière qui entache ce rapprochement créé inexorablement des faiblesses dans notre épanouissement. Alors pour compenser et nous défouler, lorsqu’il était permis, nous avons essayé de rechercher un peu de verdure ou la compagnie d’un animal pour nous régénérer.

Les Fascias:

Il y a quelques mois à travers un rendez-vous exceptionnel avec Simon, nous avons pu découvrir les Fascias. De nombreuses recherches nous ont amenés à prendre conscience à quel point notre tissu conjonctif est performant et indispensable à notre bon état de santé. Et aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans que je travaille avec un rouleau de massage pour ressentir tous les bienfaits de la circulation des énergies dans le corps.

Le pendule: 

Quel objet formidable, il me joue des tours lorsque je ne suis pas vigilant, et parfois je comprends sa réponse, bien plus tard. Il devient très vite la continuité de mes intuitions. Il m’aide à comprendre mes maux lorsque je le sollicite. Il m’a permis  de connaître le taux vibratoire d’une personne, d’un animal, d’un lieu ou d’un objet et cette information me permet de savoir si l’objet en question est pollué, parasité ou influencé par de mauvaises pensées. Grâce à lui, je peux harmoniser l’objet pour le bien-être de la personne qui le possède. 

Les lieux: 

Jusqu’à l’épisode des travaux, je ne prêtais pas une attention particulière à l’endroit où je me trouvais. À l’exception des grands édifices comme des lieux de culte ou des bâtiments chargés d’histoire.  Aujourd’hui lorsque je suis quelque part, je prends plaisir à ressentir l’environnement, l’atmosphère, qui en dit long sur ses occupants. Je ne parle pas de décoration ou d’ambiance. Mais d’énergie.

Les objets: 

Tous les objets qui nous entourent ont une histoire. Tout le monde connaît le vieux meuble acheté dans une brocante, avec un vécu. Je vous parle du bibelot posé sur une table sans importance. Et bien qu’il fasse partie d’un ensemble dans une maison, il a une vibration propre. Il est composé d’atomes et lorsque votre état d’humeur ou votre état émotionnel rentre en résonance avec l’objet, lui-même va se charger de ces ondes. Il gardera en lui la résonance de votre état émotionnel.  Si vous êtes de nature joyeuse son taux vibratoire sera au plus haut. L’ensemble des objets dans une maison représente l’état émotionnel des occupants.

Les photos:

Tout d’abord elles donnent le ton aux textes que l’on publie. Vous me direz quel rapport avec les énergies et bien je ressens le lieu, elles ont été prises parfois par hasard, pour certaines il y a plusieurs mois et correspondent souvent à l’émotion  que l’on veut mettre dans nos textes. J’ignore pourquoi, j’ai envie de capturer un paysage, une ambiance. Ensuite lorsqu’on traite un sujet, la photo refait surface comme par magie. On ne s’attarde pas sur la photo en couverture ou au cœur du texte, mais sachez qu’elles ont une histoire. Je parle de celles que j’ai prises bien entendu.

De canaliser, de sentir, de rechercher en soi nos énergies, cela peut nous permettre de développer de nouvelles capacités. Un sixième sens. Plus de sensibilité, d’intuition. Une plus grande perception de notre corps, de notre environnement. Ca peut nous permettre de rentrer en résonnance avec l’être aimé et de s’apercevoir que lorsqu’il n’est pas là…

Il nous manque.

Profitons les uns des autres, du beau . 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.