Posted in Bien-être

Ma plaie qui ne voulait pas cicatriser partie 1

Ma plaie qui ne voulait pas cicatriser partie 1 Posted on 12 avril 20196 Comments

Avril 2017, mes 2 pieds sont brûlés, mon corps physique est blessé mais pas seulement.

Avril 2019, 2 années sont passées, les greffes ont pris sous les 2 pieds mais il existe une zone sous le talon du pied droit, sous le calcanéum qui résiste encore et encore et qui ne souhaite pas cicatriser.

Certes, la peau est directement en contact avec le calcanéum suite à la perte des chairs nécrosées. Elle est donc fragile car fine et directement sous une zone d’appui. Mais la cicatrisation est aussi compliquée car la peau qui souhaite se protéger, crée de la corne, corne qui empêche la cicatrisation… Cercle vicieux.

La blessure se cantonne-t-elle au corps physique ?

La blessure sur le corps physique est visible et la non-guérison de celle-ci est peut-être le signe que les autres corps qui entourent le corps physique ont été touchés. Le premier qui entoure le corps physique, le corps éthérique est celui qui nous intéresse. Les suivants (astral, mental, causal,…) n’entrent pas en ligne de compte dans mon récit, non pas qu’ils ne soient pas intéressants mais, de mon point de vue, ils n’ont pas de lien direct avec la non cicatrisation de ma plaie. D’ailleurs,  un article sur les chakras vous les détaille si vous souhaitez en apprendre plus sur eux. Cf article Les Chakras.

J’ai eu la chance de croiser plusieurs personnes dans mon processus de guérison, très ouvertes sur ce sujet, et qui m’ont appris certaines choses sur les différents corps. Ces discussions ont été suivies de lectures et voici ce que j’en ai retenu et compris. Il s’agit toujours de mon interprétation et pas de faits scientifiquement prouvés.

Le corps éthérique est un corps énergétique dit vital. Il permet les échanges d’énergie entre le corps physique et les corps subtils. Il englobe le corps physique et dépasse de celui-ci de quelques centimètres. Il contient les méridiens, des canaux énergétiques qui comme les vaisseaux sanguins pour le sang, distribuent l’énergie vitale en passant par les chakras.

Un brouillard en lisière de forêt, il est à la forêt ce que le corps éthérique est au corps physique.

Certaines personnes peuvent le voir. Il est, parait-il de couleur grise ou légèrement bleutée. En ce qui me concerne, je ne l’ai jamais vu, je crois juste en son existence. D’autres pensent que les méridiens d’énergie sont dans le corps physique, je ne remets pas leur façon de penser en cause, bien au contraire, j’expose juste la mienne.

Une blessure corporelle qui ne guérit pas est souvent la signature (pour ceux qui manipulent les énergies) d’une fuite énergétique à l’endroit de la plaie. Tenter de guérir la plaie physique uniquement se révèle donc souvent infructueux.

Quels risques quand il y a une « plaie énergétique » ?

Le premier et non des moindres, est qu’une énergie non voulue et négative puisse entrer par cet orifice au moment de l’accident. Il faut donc la faire partir avant de fermer le trou. Si on ferme avant de la faire partir, elle reste et peut créer des troubles énergétiques.

Le deuxième réside dans la fuite énergétique continue tant que la plaie (énergétique) n’est pas refermée.

D’un point de vue énergétique, il y a donc 3 choses à faire : Enlever les énergies négatives entrées lors de l’accident, colmater la brèche énergétique causée par celui-ci et refaire le plein d’énergie.

Comment ?

Il faut se référer à un professionnel dans la manipulation des énergies : un chirurgien énergétique. Personnellement, je viens de faire la connaissance d’un bio énergéticien et j’ai donc pris rendez-vous avec lui sous 2 semaines afin de commencer les soins.

Je ne sais pas comment cela fonctionne et je ne maitrise pas le déroulé d’une séance. Je ne sais pas non plus combien de séances seront nécessaires pour guérir mon mal et ni s’il va être guéri.

Je ne suis sûr que d’une chose : Si c’est la bonne personne et je ne crois pas avoir croisé sa route par hasard (cf. article sur les hasards et synchronicités), alors la cicatrisation n’est pas loin.

Et puisque j’y serai, alors j’en profiterai pour faire soigner d’autres blessures, plus vieilles celles-ci, enfouies, cachées et qui sans le savoir, m’empêchent d’évoluer et d’avancer.

Partage d’expérience oblige, le sujet de mon prochain article concernera la séance et ses résultats.

A suivre…

6 comments

  1. Peut etre que maintenant, il faut prendre de la distance par rapport à ce que tu as vécu. Certe la douleur est toujours lá, mais tu dois apprendre à vivre avec, la vie continue et tant que tu n auras pas fait un deuil de ton passé, et que tu concentreras toute ton energie sur ce traumatisme tu ne gueriras pas. C est ce qu on appelle la résilience. Mais ça n engage que moi.

    1. Merci pour votre retour Valérie. Mais je pense que le deuil du passé est fait. En est-on réellement sûr ? Je ne peux pas l’affirmer. Mais je crois que ma réponse est ailleurs.

  2. La force vitale est la sève dans nos veines …hier un ami m a parle de la coupe des arbres après la pleine lune car dit il et je lui fais confiance le bois ne brulera jamais avant la pleine lune …et si la lune influençait notre organisme… ?! Vincent tu as une lucidité incroyable tu es un extralucide 😉 tu es incroyable et probablement sur la voie de la guérison .
    Justin qui a 21 ans a travaille avec de la chaux vive une maison kerterre il s est brule très fortement un barreur de feu l’a complétement guéri sans pansement …un peu de vinaigre blanc …?! Le lendemain plus rien sur ses poignets.

    1. Merci pour ce retour Dominique ! J’ai fait, moi aussi, appel à un barreur de feu, mais trop tard pour agir sur mes brûlures. Par contre, elle a effacé toutes mes douleurs comme par enchantement quand j’étais à l’hôpital.

  3. Bonjour Vincent, comme chaque article que tu as publié, plein d’humilité, il me semble que tu te poses les bonnes questions et par là même que tu nous amène à nous aussi nous poser ces questions quand nous avons été confrontés à une blessure profonde.
    Aller chercher en soi les réponses à la guérison n’est pas permis à tout le monde. Elle demande courage, force et persévérance. Je me réjouis de ta sagesse et encore une fois de ton humilité. Avec d’autres blessures que les tiennes, j’avance aussi sur ce chemin. Je lirai avec plaisir le retour de ta consultation. À très bientôt
    Christine

    1. Merci pour ta réponse Christine. J’espère aussi que tu trouveras tes réponses sur ton chemin et le moyen de combler tes cicatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.