Posted in Bien-être

Les fascias

Les fascias Posted on 6 mars 2020Leave a comment

Vous rappelez-vous la sensation de votre dernier massage?

Comment une séance d’acupuncture procure des effets si bienfaisants ?

Ou encore le bien- être après une bonne pratique de yoga, de sport ou d’étirements ?

Et bien tout ceci a en commun d’engager une partie méconnue de notre corps : les fascias.

Depuis une bonne dizaine d’années , la science s’est penchée sur cette partie du corps et nous en délivre toute leur importance .

De plus, les entretenir et nous faire du bien est simple comme « bonjour »: c’est la recette tant de fois entendue , répétée de la pratique d’une activité physique, d’étirements, d’hydratation, de respiration, à laquelle s’ajoutent des massages ( yes!) ou des séances d’acupuncture .

Alors, vous me direz que cette recette vous la connaissez déjà, que tout le monde sait qu’il faut faire du sport, ou du yoga, boire de l’eau, etc .

Oui, mais une fois de plus, la science amène des preuves de ces bienfaits qui permettent notamment d’expliquer et de soulager le mal de dos si répandu .

On vous présente les fascias et leur atouts , si vous avez mal quelque part, ça devrait vous intéresser….

Pour faire simple, les fascias sont une sorte d’enveloppe de tout ce que l’on a dans le corps: autour des muscles, comme une sorte de très fine peau, autour des poumons ( la plèvre, ce mot vous dit quelque chose?) , autour du cerveau ( les fameuses méninges ) etc etc.

Les fascias sont partout comme un grand réseau qui s’entremêle dans tout notre corps et surtout qui relie tout.

Car voilà, ces fascias ont un système nerveux très fin, et sont tous reliés, donc si je touche le fascia de ma cuisse , la résonance de ce toucher se fait dans mon corps entier , même si bien entendu mon cerveau n’en prend pas conscience.

Les chercheurs , aux vues des études sur ce système nerveux très sensible, pensent même que la douleur ressentie à un endroit provient bien souvent du fascia et non pas de l’organe lui même.

Je m’explique: un mal de dos à cause d’une hernie discale peut être ressenti non pas au niveau de la hernie et du disque vertébral, mais au niveau du fascia du dos .

Ça change tout, car soulager le fascia est plus simple et moins intrusif que soigner la hernie.

Ah, on y vient : comment on entretient et soulage-t-on ces fascias?

Ils sont composés de cellules très riches en eau, en acide hyaluronique, et qui produisent du collagène. Ce vocabulaire est connu des femmes, tout ça garde la peau jeune et lisse !!!

Mais voilà, on est sous la peau avec les fascias , et l’eau et l’acide hyaluronique ont besoin d’être renouvelée dans ces tissus afin d’être pures et claires.

Le fascia doit évacuer ses eaux usées et en récupérer de la pure, pour schématiser .

Ça se fait grâce aux massages profonds qui mécaniquement , vide le fascia lors de la pression des doigts , et ce dernier se regonfle de nouvelle eau comme une éponge.

Ça se fait aussi grâce à l’activité physique qui permet, par la contraction des muscles, de « faire bouger » ces fascias et de les masser de l’intérieur.

Ça se fait également grâce aux étirements quotidiens qui obligent les fascias à glisser les uns sur les autres et à maintenir un bon niveau de souplesse et d’élasticité .

Ah oui, j’ai oublié de vous parler du collagène !

Cette substance qui est produite par les cellules des fascias afin de donner une certaine résistance à leur maillage peut les rendre trop résistants et donc trop rigides si elle est produite en surdose .

Figurez-vous que la sédentarité, l’absence de mouvement a pour effet de créer trop de collagène. En gros, au moins on bouge , au moins notre corps va nous aider à bouger.

Les fascias vont devenir visqueux , douloureux.

Le seul fait de recommencer à bouger, de se faire masser ou de reprendre des étirements réguliers va inverser le processus.

Et tout ça peut être aidé en cas de besoin par l’acupuncture . Les études ont prouvé que l’impact de l’aiguille dans le fascia permet un assouplissement de toute une zone de celui-ci, immédiatement.

Pour terminer avec l’importance de ces fascias, ils portent en eux le réseau de circulation de la lymphe.

La lymphe , c’est une sorte de liquide qui transporte tout notre système de défense ( les globules blancs qui luttent contre les microbes) et qui transporte aussi beaucoup de déchets de notre corps,et qui a un système de circulation dans le corps comme le sang.

Sauf que le sang circule parce que le cœur pompe et lui donne une certaine pression, mais la lymphe n’a rien pour la « booster ». Sauf le mouvement de contraction des muscles, d’où encore l’importance de l’activité physique…

vous avez déjà entendu parler du drainage lymphatique ? C’est quand un Kiné agit manuellement sur les jambes pour faire circuler ce liquide qui stagne trop … ll y en a quand même 3 litres dans notre corps .

Quand elle stagne, on a mal, on a les organes qui s’encrassent, des crampes, des maux de têtes, une mauvaise digestion ,etc, etc …

Et enfin, le stress émotionnel .

Car oui, grâce à l’imagerie médicale, il est prouvé qu’en situation d’émotion négative, les fascias d’une personne se rétractent, perdent en mobilité et souplesse et laissent apparaître des douleurs.

Ce que l’on a depuis très longtemps observé dans la médecine chinoise notamment : l’impact de l’émotion sur le corps est ici matérialisé par des échographies, IRM, etc…

La libération de ces émotions par des techniques de prises de conscience ou de thérapies diverses ( EMDR et autres) a pour effet de soulager physiquement nombre de patients.

Dans un prochain texte, on évoquera la fasciathérapie pratiquée par des Kiné, Osteo, ou médecins et la découverte d’une ostéopathie différente : la biodynamie tout à fait en lien avec ce thème.

Just try and see .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.