Posted in Amour Bien-être

Le mieux, une quête infinie

Le mieux, une quête infinie Posted on 1 février 2019Leave a comment

« Le mieux est le mortel ennemi du bien » Citation attribuée à Montesquieu puis à Voltaire sous la forme « Le mieux est l’ennemi du bien » dans son conte La Bégueule. Le mieux est une quête infinie pour ceux qui n’arrivent pas à vivre dans l’instant présent, ceux qui n’imaginent pas que le meilleur moment de leur vie est celui qu’ils sont en train de vivre.

Le mieux dans les possessions matérielles

On peut partir du principe que l’herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin, que sa maison est plus grande, que sa voiture est plus belle. On peut vivre en jouant à des jeux de hasards qui font gagner des millions d’Euros avec l’espoir minime, voire infime, de voir un jour sa vie s’améliorer en cas de gain substantiel. On peut courir après le salaire qui nous fera passer dans la catégorie supérieure du confort, chacun étant maitre de sa propre échelle (tel salaire = tel niveau de confort). Mais qui nous dit qu’une fois ce salaire atteint, ce gain obtenu, nous serons plus heureux ?

Il parait que l’argent ne fait pas le bonheur. J’imagine ceux qui lisent cet article et qui doivent se dire « mais il y contribue » ou « Donne-moi le tien, je veux bien être malheureux ». Et je vous avoue, que souvent, je serais bien de cet avis. Mais regardons plus loin.

Revenons sur cette échelle du confort sus-évoquée. Nous avons l’impression qu’une hausse de revenus nous aidera à nous sentir mieux. Mais cette échelle, n’est-elle pas sans fin ? Ne grandit-elle pas avec nos acquis et notre volonté du toujours mieux, toujours plus ? Il y aura toujours une maison plus grande et une voiture plus belle si, à aucun moment de notre vie, nous ne savons pas dire stop !

Si nous cessions de comparer et nous profitions de ce que la vie nous offre. Respirons ! La vie est belle !

Le mieux dans la vie de famille

Le temps nous fait grandir et nous fait mûrir et vieillir. Pendant cette évolution temporelle, nous passons par différents stades : l’adolescence, l’adulte, l’entre deux âges,…

Adolescents, nous sommes pressés de devenir adulte afin de ne plus être tributaire de nos parents qui ne nous comprennent pas. Jeunes adultes, nous sommes pressés de nous mettre en couple. En couple, nous sommes pressés d’avoir des enfants. Une fois les enfants présents dans nos vies, on souhaite qu’ils grandissent et deviennent autonomes pour récupérer une sorte de liberté. Combien de personnes peuvent se voir dans ce schéma même s’il est un peu grossier ? À quel moment, profitons-nous de ce que nous avons choisi, car rien ne nous a été imposé !

Rares sont les personnes, et moi le premier, qui profitent de chaque instant avec leurs familles, leurs parents, leurs enfants en se disant que ces instants sont des instants merveilleux. Le futur nous apportera d’autres choses bonnes ou moins bonnes mais peu importe, l’instant que je vis est le plus important. Quand j’écris ces mots, je ne pense pas à cette citation « On ne sait pas de quoi demain sera fait », je parle juste de profiter sans comparer, sans chercher du plus ou du moins dans un futur qui n’est pas connu. Je parle de la capacité à lâcher prise, si simple à écrire et si dure à mettre en pratique.

Dans un monde idéal, je suis ce que j’écris

Je ne souhaite pas me poser en donneur de leçons car ce n’est pas mon rôle et je n’en ai pas les capacités. J’ai moi-même beaucoup de faiblesses dans ce domaine, mais l’accident que j’ai subi m’a ouvert l’esprit et m’a placé sur la voie de l’apprentissage. Quand j’écris ce texte, j’apprends. Evidemment, les émotions négatives qui surviennent me sortent assez facilement de ce plan spirituel que je tente à atteindre. Mais j’aime à croire, qu’à certains moments, comme maintenant, je suis le mieux de moi-même et que je ne suis l’ennemi de personne, encore moins du bien. Je suis présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.