Posted in Bien-être

Le deuil

Le deuil Posted on 18 décembre 2020Leave a comment

Je ne sais pas vous, mais moi je n’aime pas ce mot. 

Non pas parce qu’il a une connotation désagréable, mais le mot ne me plaît pas. 

C’est ainsi, et il faut nommer un chat un chat . 

Alors, oui, aujourd’hui, je vais vous parler du deuil car c’est un processus très important dans nos vies. 

Bien entendu, on pense immédiatement à la mort et le deuil représente tout le processus à engager pour l’accepter. 

Mais le processus que je vais développer s’applique en réalité à tout un tas d’évènements qui nous arrivent . 

Chaque séparation, chaque abandon, chaque changement nécessite la mise en place de ce processus pour aller bien . Ne pas le faire, risque de nous laisser le poids de l’événement pendant des années . 

Bien entendu, nombre d’entre nous réalisent ce processus inconsciemment. 

Le processus peut se résumer en 5 grandes phases qui débutent à partir du choc créé par l’événement . 

  1. Le déni : incrédulité , déni de la réalité qui peut dérouter par son intensité et le décalage qu’il produit. Le déni permet d’intégrer l’information qui est pour l’instant insupportable à vivre.
  2. La colère : s’exprime de façon normale dans le deuil, elle ne doit cependant pas s’installer au risque de se transformer en aigreur. Souvent associée à des sentiments tels que l’injustice ou la culpabilité. On peut être en colère contre soi, contre un soignant, contre la personne disparue ou partie…
  3. Le marchandage : processus de négociation par lequel le patient tente de retarder l’inévitable ou de prendre ses distances de la réalité de la situation. On marchande avec soi même, avec des forces extérieures, on tente des promesses. 
  4. La dépression : le désespoir prend le dessus, on est submergé par l’événement et on perd le contrôle. On est triste, sans énergie, souvent isolé volontairement . On ne voit pas d’issue à la souffrance.
  5. L’acceptation : la stabilité semble être retrouvée. On reprend le cours de sa vie avec les souvenirs mais à l’abri des émotions dévastatrices. On est en reconstruction, acteur de sa vie.

Ces phases peuvent prendre plus ou moins de temps. Elles peuvent se dérouler dans un ordre différent de celui présenté . 

Toute durée trop importante d’une d’entre elles doit alerter celui qui la vit, afin de trouver un moyen de s’en sortir et de passer à la suivante. Le but final demeurant l’acceptation consciente de la situation telle qu’elle est.

Le deuil face à la perte d’un proche, le deuil suite à une rupture amoureuse sont les plus intenses et peuvent être difficiles à accomplir, ne négligeons pas leur importance pour poursuivre et apprécier une vie sur de nouvelles bases. 

Je vous propose un exercice de méditation simple . 

Installez-vous confortablement, le dos bien droit dans un lieu calme paisible. Fermez les yeux, et soyez à l’écoute de votre corps, de vos sens et essayez de ressentir ce que ce moment vous révèle par rapport au deuil qui est en cours.

Quelles émotions ressentez-vous à la pensée de la perte d’un être cher ou d’une chose. 

Ces émotions et leur intensité peuvent vous éclairer sur la phase de deuil dans laquelle vous êtes. 

C’est le début de la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.