Posted in Eco-Friendly

La voiture électrique

La voiture électrique Posted on 2 août 2019Leave a comment

Il y a 2 ans je me suis retrouvé dans l’obligation de changer de véhicule. Choix très difficile, sachant le nombre de possibilités offertes sur le marché et l’évolution rapide de l’offre liée aux exigences  de la transition énergétique : « moteur thermique (diesel, essence), électrique et hybride » sachant que nous allons tous être confrontés à ce choix dans un avenir proche.

Je suis au terme d’une location «  Polo diesel », considéré comme second véhicule avec moins de 15000 km par an. Je n’étais pas motivé pour reprendre une motorisation équivalente, alors je me suis intéressé à un véhicule électrique de marque Renault ZOÉ.

J’étais conscient que cette voiture en roulant n’émettait pas de CO2, ni de gaz polluant. Mais en réalité, sa production ne la rendait pas plus propre qu’une voiture à moteur thermique, qui émet principalement durant sa phase d’utilisation, alors que l’électrique est polluante durant sa phase de production ainsi que durant la phase de recyclage de la batterie. Cela revient à déplacer la pollution des pots d’échappement en centre-ville aux cheminées d’usines dans les pays comme le Japon, la Corée du Sud et en Chine par l’utilisation des énergies fossiles, gaz et charbon en tête. Mais bien évidemment, pour la planète, le constat est identique.

En comparaison avec un moteur thermique, « une toute électrique » en France doit rouler plus de 50 000 km pour devenir respectueuse du climat et rembourser l’impact initial sur l’effet de serre lié à sa fabrication. J’évoque la situation en France, car comparée à d’autres pays européens qui utilisent les centrales à charbon pour produire de l’électricité, le constat serait différent (nécessité de parcourir 100 000 km pour passer le cap écologique en Allemagne). Dans ce cas précis, nous ne prenons pas en compte le recyclage des déchets radioactifs de nos centrales nucléaires, nous parlons ici que de CO2.

Selon l’objectif fixé par la loi énergétique de 2015, le transporteur d’électricité français « RTE » estime que l’augmentation de la consommation en électricité par les véhicules électriques sera compensée par une diminution de la consommation dans l’habitat, la rénovation thermique des logements et des appareils plus efficients.

 Le second problème dans la fabrication des batteries correspond aux métaux rares comme le lithium, le cobalt, le nickel et le manganèse etc. … qui entraîne parfois des conflits de territoire, des grandes difficultés d’extraction ou des pollutions cachées en raison de traitements chimiques nécessaires à purifier les roches pour extraire les minerais.

Une fois ce constat fait, passons au véhicule lui-même !!!

Ma première crainte correspondait à l’autonomie. Le constructeur automobile indiquait 300 km d’autonomie, mais la consommation varie en fonction de l’utilisateur comme n’importe quel autre véhicule, mais également en fonction de la puissance du chauffage et de la climatisation. On retrouve également une grosse disparité en hiver où le froid empêche de faire une recharge totale « moins de 230km ».

De plus, l’installation d’une borne de recharge lente, qui coûte en moyenne 500 €, permet de recharger le véhicule en totalité entre 15h et 20h. Cela vous oblige à  avoir une place de stationnement avec une prise 16A à proximité. Ceci étant, vous pouvez également vous brancher sur n’importe quelle prise de secteur. De plus en plus d’emplacement sont réservés pour des recharges électriques comme les parkings publics, ceux des grandes surfaces, des commerces et des bureaux.

Considéré comme un véhicule secondaire je ne rencontre jamais de problème d’autonomie sachant que je ne dépasse pas en moyenne la distance de 100km de ma borne de recharge.

Le prix du véhicule est de 25 500 € (hors batterie), avec une aide gouvernementale de 6 000 € (bonus écologique).

La location des batteries et une assistance pour un kilométrage de 100 000km, estimée sur 4 mois coûte 140 € par mois. Aujourd’hui, après 2 ans d’utilisation j’ai parcouru 50 000km. Un plein de recharge est estimé à 2€.

Comportement routier :

La conduite est souple, dynamique et agréable.

Deux modes de conduite sont possibles. Le mode économique qui restreint la puissance, le chauffage et bride la vitesse à 100 km/h. Cette fonction augmente l’autonomie.

En coupant cette fonction, vous obtenez plus de couple au démarrage (pour les non initiés, il devient véritablement équivalent à un petit bolide) et une vitesse augmentée à 140 km/h.

L’agrément de conduite est incontestable.

Une récupération d’énergie au freinage permet de recharger les batteries, mais également un frein moteur qui réduit la vitesse du véhicule avant les zones de ralentissements. Ce système permet de diminuer l’utilisation des disques et plaquettes de freins, gros pourvoyeurs de pollution aux particules fines.

La boîte de vitesse automatique  procure des accélérations incroyables et un confort de conduite, notamment dans une circulation dense.

Une pompe à chaleur « chauffage et climatisation » programmable permet d’anticiper vos départs l’hiver, de chauffer très rapidement (quasi instantanément) l’habitacle lors du démarrage.

L’emplacement des batteries sous le plancher permet un bon équilibrage du véhicule, mais une usure excessive des pneus avant.

Très peu d’entretien chez le concessionnaire (absence de  courroie, les différents filtres etc. …) et également absence de perte de temps aux stations essence.

Conclusion :

même si j’ai conscience que ce véhicule n’est pas parfait, je ne regrette absolument pas ce choix, je trouve qu’il est un bon compromis entre le plaisir de conduire et le respect de mon environnement.

Exercice de méditation.

Installez-vous confortablement, le dos bien droit dans un lieu calme paisible. Fermez les yeux, demandez-vous quel serait le véhicule de votre choix : berline, citadine. La durée d’utilisation au quotidien. Le budget alloué. Quelles sont les émotions qui vont avec. Demandez à votre petite voix intérieure de vous aider à répondre  à votre demande.

En reproduisant cet exercice régulièrement vous allez avoir une meilleure perception de vos ressentis et également  une augmentation de votre état de conscience.

Autre exercice :

Prenez quelques secondes à tous moments de la journée et essayez d’observer le nombre de véhicules correspondant à votre demande précédente, je pense que vous allez être surpris.

C’est le début de la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.