Posted in Bien-être

Hypnose

Hypnose Posted on 24 juillet 2020Leave a comment

Un jour, il y a environ deux ans, la salle de sports que je fréquente a organisé une tombola. J’y ai participé, et j’ai gagné une séance d’hypnose. C’était la première fois que je gagnais, j’étais toute contente ! 

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. 

Mon idée de l’hypnose tenait autour de deux concepts principaux : la séance menée par un praticien assez mystérieux qui permet à ses patients de retrouver des souvenirs enfouis depuis des lustres ou bien,la pratique plus théâtrale de l’hypnose en spectacle qui induit les comportements les plus saugrenus à ceux qui se prêtent au jeu .. 

J’y suis donc allée , sans rien attendre. 

La thérapeute était très douce et agréable, elle m’a expliqué son parcours professionnel et sa pratique, notamment pour les personnes en souffrance, tant physique que mentale. 

N’ayant pas de problématique immédiate à l’esprit à lui soumettre, elle m’a proposé une séance d’hypnose afin de me relaxer profondément. 

Je me suis sentie très bien durant la séance, d’une durée d’une quarantaine de minutes. J’étais consciente de ce qui se passait autour de moi, mais détachée et dans des sortes de rêves éveillés, tout à la fois. Sortie de cet état de demie torpeur, j’étais comme requinquée par une longue nuit de sommeil, en pleine forme et très apaisée. 

Bref, séance très agréable. 

J’ai compris le sens du terme « État modifié de conscience », attaché à la pratique de l’hypnose. 

Dans mon cas, rien d’exceptionnel, j’ai expérimenté cet état modifié et ma séance n’avait pas d’autre but particulier. 

Mais l’hypnose et ses effets ont bien d’autres tours dans leurs sacs.

  • l’hypnose , qui permet au thérapeute d’accéder à une certaine partie de l’inconscient du patient, peut permettre des suggestions qui vont agir sur le comportement du patient . Par exemple, lui suggérer d’arrêter certains comportements addictifs ( tabac, nourriture….). Par exemple aussi, réduire ou faire cesser des phobies. 
  • L’hypnose peut permettre au patient de ne pas avoir conscience de la douleur. La douleur est une information nerveuse qui indique au cerveau conscient qu’un organe est atteint. Si le cerveau reçoit l’information sans la « lire », la douleur n’est pas ressentie. C’est le cas des opérations chirurgicales pratiquées sans anesthésie chimique, grâce à l’hypnose. On parle ici d’opérations qui peuvent être lourdes, comme à cœur ouvert ! Ça paraît invraisemblable, et pourtant … 
  • L’hypnose en thérapie peut également permettre au patient de modifier la façon qu’il a de traiter un souvenir traumatique: le souvenir est présent, mais le patient n’en souffre plus ou bien moins . Par exemple, des victimes d’agressions, de violences, d’attentat, etc… 
  • l’hypnose peut également permettre la renaissance d’un souvenir qu’on croyait perdu . Si ce souvenir est un traumatisme, il va créer un bouleversement mais que le patient , aidé par son thérapeute peut identifier et gérer afin de le régler pour sa vie future. 

Dans la plupart des pratiques, l’hypnose est induite par un spécialiste qui mène la séance. 

Il est possible également de pratiquer l’auto-hypnose et d’atteindre cet état modifié de conscience dans un but précis tel que l’extrême concentration d’un sportif de haut niveau , ou pour déclencher des micro-sommeils pour les navigateurs en solitaire par exemple. 

L’hypnose est un outil parmi tant d’autres qui permet d’aller mieux ou d’aller bien. 

C’est une fenêtre sur un espace infini, notre inconscient … 

Une dernière sorte d’hypnose vous sera présentée suite à nos expérimentations, l’hypnose régressive … 

Un autre monde ! 

Just try and see 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.