Posted in Amour Bien-être

Âme d’enfant

Âme d’enfant Posted on 10 juillet 2020Leave a comment

En tant qu’enfant, on doit être parfait pour nos parents. Très tôt on doit savoir marcher, être propre. Un peu plus tard, on doit apprendre à jouer seul, à faire ses devoir tout seul, à ne pas déranger. Ne pas rajouter plus d’anxiétés et de tension à des parents débordés. 

A l’adolescence on doit apprendre l’autonomie sans causer de problèmes. 

Alors, une des solutions c’est de rester renfermé dans la chambre avec des supports numériques. 

Adulte, on doit avoir fait le choix dune profession qui a souvent été influencée par notre environnement et nous permettre plus tard de bien gagner sa vie.

Adultes nous passons notre vie à travailler, pas toujours dans un cadre intéressant, mais peu importe le plus important c’est d’arriver à vivre en nous créant quelques plaisirs pour tenter de nous faire chavirer de bonheur. Une voiture pour certains, une maison pour les plus chanceux, des voyages pour couronner le tout et si possible des destinations que d’autres ne verront que sur carte postale.

Alors en attendant, le soir, les week-ends, les vacances pour décompresser avec quelques verres d’alcool. On cherche à se libérer des tensions, des  carcans du quotidien que l’on s’est crées soi-même. On cherche des événements sportifs pour jubiler, s’extasier, vibrer. Malheureusement c’est éphémère et parfois c’est la colère, le dépit qui en ressort lorsque l’événement n’est pas à la hauteur. 

En réalité on s’aperçoit que l’on est incapable de déclencher tout seul cette vibration. 

Parfois le cinéma, la musique, l’art arrivent le temps d’un instant. Mais très rapidement, nous revenons à un comportement sérieux, distant, soucieux. Parfois nous avons notre âge émotionnel ancré qui ressurgit le temps d’un laisser-aller. 

Sommes-nous heureux…  

Je vous propose de retrouver l’enfant qui sommeille en vous avec son insouciance, la liberté de penser et de se comporter comme bon lui semble. 

De partager, d’avoir des copains, une vie sociale et beaucoup d’affection. 

Avoir l’idée et l’espoir que tout est possible et que l’on peut déplacer des montagnes. 

Avoir une totale confiance en soi, penser que rien ne peut nous arriver. Soyons curieux, inventifs, créatifs, aventuriers. Prenons plaisir dans tout ce que nous entreprenons. La recherche de la connaissance, l’apprentissage et la découverte doivent être votre quotidien. Que ce soit par le jeu, l’humour, l’amusement, l’observation ou la contemplation. A travers tous ces événements on se crée  de la gaieté, de l’émotion et une vibration qui nous marquera à jamais. 

L’adulte en nous se prend souvent au sérieux en pensant devoir tenir son rôle ou son rang de professionnel, de parent, de fils, de fille,  d’époux, d’épouse. 

La petite morale de ce texte serait d’être sérieux sans se prendre au sérieux, il n’y a rien de plus navrant et triste que de s’imposer sa vie durant des comportements ou des postures dites « d’adulte » alors qu’on peut faire face à nos responsabilités et à la vie avec une fraicheur et une envie sans cesse renouvelée par un point de vue un peu émerveillé comme un gamin.

Entreprendre par envie et plaisir et non pas par obligation sociale, 

Eduquer dans le partage et la découverte plutôt que jouer un rôle d’autorité incessant dont on ne comprend plus soi même le bien fondé . J’insiste sur le vocable incessant car l’autorité est essentielle à l’éducation de nos chers petits mais elle ne doit pas être l’unique voie.

Aimer sa compagne ou son compagnon sans s’infliger le plan de vie imposé souvent par la société, mais choisir de s’élever ensemble dans des projets qui font rêver. Si c’est  la petite maison ,les enfants, le chien et les vacances une fois par an, tant mieux tant que ces notions vous font vibrer, mais si c’est autrement, il faut savoir faire avec. 

La société regarde souvent d’un œil étrange ceux qui font des choix particuliers, ce n’est pas un scoop, mais une fois qu’on a dit ça, il faut juste se demander si soi-même on vibre encore pour toutes ces choses que l’on vit, que l’on choisit. On ressent toujours l’excitation de voir les copains autour du verre du samedi soir ? On a hâte d’aller faire du sport pour se défouler, rire  et jouer à toutes ces activités ? On trépigne d’impatience sur la route de la plage avant d’y arriver , pour goûter l’eau, sentir le sable sous nos pieds, le soleil ? On est fier de faire son travail , on se sent stimulé ? On a le cœur qui s’emballe à l’idée de passer un Week end en amoureux ? On a envie de plonger son regard dans les yeux de l’autre pour ressentir cette connexion si magique ? On regarde ses petits avec l’envie de crier le bonheur de les avoir mis au monde, et l’envie de les serrer dans nos bras ? On s’extasie devant le dernier cadeau qu’on nous a fait ou que l’on s’est fait ? 

C’est de ça dont il s’agit, vibrer, ressentir avec enthousiasme, émotion, nos actions, nos moments de vie, comme on l’observe chez les enfants, avec naturel et spontanéité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.